• Hypothèses sur l'Infini
  • soudain
  • La grande voix lointaine
  • Paysages Solitaires
  • Poètes les Chenilles sont rongées
  • La vie je cours
  • A petits pas dans le silence
  • Le Partage des mondes
  • Parabole des nuées
  • Voix détournées
  • Mal d'ombre
  • Te spectem
  • La Belle et la Fête
  • Le silence là-haut
  • Sirventès
  • Poèmes gyrovagues
  • Perdre trace
Previous Next

Martin Miguel

Martin  Miguel

Peintre Sculpteur

Livres d’artistes et recueils poétiques
publiés chez Tipaza :

 

Miguel Martin est né en 1947 à Nice. A vingt ans, à sa sortie de l'école d'art, l'environnement immédiat est celui des Nouveaux Réalistes et de Fluxus. Il est particulièrement sensible à l'œuvre de Yves Klein. La question du moment, avec notamment, Simon Hantaï et le Groupe BMPT, est de reconsidérer la peinture et ses constituants et en élaborer un sens nouveau. 

Miguel Martin s'associe à Isnard, Chacallis, Charvolen et Maccaferri pour former le Groupe70 (créé début 1970) parallèlement au groupe Support-Surface. Ce travail, qui interroge depuis son origine la relation entre espace plastique et espace physique, s'est particulièrement concrétisé depuis 1986 par la mise en œuvre simultanée du béton et de la couleur ; Miguel Martin creuse systématiquement la question entre peinture et mur.

"Je fais partie de ces peintres qui dans la fin des années soixante, face à l'inflation d'une peinture et d'un discours très subjectifs et sans doute  près des positions des nouveaux réalistes, ont remis en question l'activité de la peinture par un travail sur ses moyens, ses outils, ses procédures. Dés le début, en 69, mon travail consiste à considérer la matérialité du tableau. Cela permet un questionnement sur l'espace environnant, sur les notions d'outil, d'objet et d'image, et plus sur leur mises en relation et les processus que cela peut engendrer que sur le résultat que cela peut produire. Mais ce travail en rapport étroit avec les constituants immédiats, matériels de la peinture a progressivement accentué son attention sur la question de la représentation et de l'image. Quand la matière se dévoile, qu'elle éructe ou qu'elle s'absente, qu'en est il de la forme, de l'image, de la représentation ? Depuis quelques années mon travail tourne autour de ces questions ce qui lui donne peut-être une tonalité plus  poétique car il croit se situer dans une distance à la fois générale et proche du monde."

 

 http://impressionsdateliers.com/portfolio-item/martin-miguel/