• La Belle et la Fête
  • Poètes les Chenilles sont rongées
  • Voix détournées
  • Mal d'ombre
  • Le Partage des mondes
  • Parabole des nuées
  • La grande voix lointaine
  • Poèmes gyrovagues
  • Perdre trace
  • A petits pas dans le silence
  • Hypothèses sur l'Infini
  • Le silence là-haut
  • soudain
  • Sirventès
  • Te spectem
  • Paysages Solitaires
  • La vie je cours
Previous Next

Colette Daviles-Estinès

Colette Daviles-Estinès 

Poète.

Livres d’artistes et recueils poétiques
publiés chez Tipaza :

 

Née au Vietnam en 1960 de mère et père tous deux eurasiens, Colette Daviles-Estinès a passé son enfance en Océanie et en Afrique. Adulte, elle a été paysanne durant plus de 30 ans dans l’arrière-pays niçois. Elle écrit depuis toujours, plus intensément depuis 2010.

 

Depuis 2013 plusieurs de ses textes ont été publiés dans des revues telles que Le Journal des poètes, La Barbacane, Écrit(s) du Nord, Revue 17 secondes, Verso, Nouveaux délits, Comme en poésie, Le Capital des Mots, La Cause littéraire, Un certain regard, Ce qui reste, Paysages écrits, La Toile de l’un, L’Autobus, Muse 26, Lichen, Chemins de traverses, Cabaret, Journal de mes paysages, ainsi que dans des recueils collectifs : Variations sur le thème de l’amitié (Flammes vives, 2013, St-Martin-de-Nigelles, Eure-et-Loir) ; Rouges, anthologie poétique (Éditions de l’Aigrette, 2016, Montélimar, Drôme).

 

Quelques-uns de ses poèmes ont été mis en musique par les compositeurs-interprètes Voltène Sue et Michel Borla ; et d’autres mis en images par le collacteur SCZ. Un portrait de Colette Daviles-Estinès a été brossé par Joëlle Pétillot dans sa « Carte blanche » (n° 11 de la revue Les partageurs d’émotion, printemps 2015). 

 

Enfin, elle collabore à des livres d’artistes : Les Douze, sur des sculptures de Jean-Louis Charpentier (éditions de l’Ormaie, 2015) ; Livres Batailles, avec des dessins originaux du même artiste (pièces uniques, s.m.e., 2016) ; et une vingtaine de nouvelles créations du même artiste (pièces uniques, 2017). Le plasticien et poète Géry Lamarre a réalisé un livre d’artiste (collection L3V) avec le poème Au nom des pères (mars 2018). L’auteur a également participé au projet « Prête-moi ta plume » de la céramiste Rachèle Rivière (octobre 2016).

 

Son recueil Allant vers et autres escales a paru en 2016 aux éditions de l’Aigrette (Montélimar). Matrie est paru aux éditions Henry en octobre 2018.

 

 

 http://voletsouvers.ovh/